Parfum Femme Olympéa de Paco Rabanne

24/10/2015

Olympéa de Paco Rabanne nous emmène au sommet de la montagne de dieux

Vous n’avez pas pu passer à côté en 2013 : Paco Rabanne lançait son parfum pour homme Invictus. Depuis ce jour, la fragrance ne cesse d’inonder le marché de la parfumerie et se classe parmi le top des ventes en France. Les atouts de Nick Youngquest ont indéniablement fait leur effet et nous étions alors plongés dans un univers mêlant la mythologie à la victoire athlétique. En toute logique, avec un tel charme, il y avait fort à parier qu’Invictus ne resterait pas célibataire bien longtemps. Et bien, c’est maintenant chose faite : Paco Rabanne lui a récemment concocté son homologue féminin. Olympéa vient d’entrer en scène telle une déesse arrivant au sommet de l’Olympe.

Olympéa, la fragrance des dieux

Dès ses premiers effluves, la fraicheur d’Olympéa est saisissante. De plus, elle se mêle immédiatement à des notes orientales qui la rendent absolument envoutante. A l’instant même où vous en humectez votre cou, vous êtes comme enivrée d’une eau divine qui allie à merveille la sensualité d’un accord vanillé salé et la fraicheur des notes florales. En son cœur, Olympéa révèle un éclat de mandarine verte qui dynamise l’ensemble. Puis, viennent s’ajouter des notes captivantes de jasmin et de fleurs de gingembre. Son fond, en revanche est plus boisé. Olympéa mélange subtilement le bois de cachemire à la sensualité de l’ambre gris. Toute l’essence d’Olympéa est basée sur la dualité et sur le contraste saisissant entre la fraicheur et la luxure. Loc Dong, Anne Flipo et Dominique Ropion, les trois nez de Paco Rabanne qui ont œuvré à sa conception, ont brillamment réussi à créer un oriental frais dont l’équilibre des accords en fait une vraie signature maison. Olympéa est résolument moderne et si bien réalisé qu’on lui octroierait presque des vertus divines. Il nous offre alors une aventure olfactive inédite.

Olympéa possède un caractère impertinent et totalement irrésistible. Il faut dire que le mot d’ordre de Paco Rabanne pour sa conception n’était autre que l’Excellence ; une ambition très prometteuse mais non moins bien réalisée. Tout en contraste, les notes olfactives d’Olympéa sont pures. Etonnement, il parvient à être chaleureux tout en nous offrant une fraicheur tonifiante. De plus, ses ingrédients exclusifs et raffinés affirment son ultra-féminité et son caractère précieux. Il est conçu pour les femmes qui s’affirment et qui sont dans l’air du temps. Aussi, si vous doutiez de votre côté audacieux, Paco Rabanne risque bien de le révéler et de mettre en lumière la déesse qui sommeille en vous.

Paco Rabanne s’offre une égérie divinement irrésistible

Alors, il fallait une égérie à la hauteur pour incarner cette image à la limite de la divinité. C’est donc la belle mannequin Luma Grothe qui a été sélectionnée et sur qui Paco Rabanne a jeté son dévolu. Non pour lui déplaire, celle-ci aura donc la lourde de tache de rejoindre le bel australien et se retrouvera donc dans le lieu le plus divin qu’il soit : le sommet de l’Olympe. Agée de 22 ans et née au Brésil, elle incarne parfaitement la Cléopâtre des temps moderne. Ses yeux sont envahis de séduction et d’espièglerie et nul de peut y résister. Luma fait passer énormément d’émotions et ne laisse personne indifférent, pas même les dieux à en croire la publicité d’Olympéa. A l’image du parfum, elle fleurte à la frontière entre le mythe et la réalité. Ainsi, elle est le parfait contraste à la virilité et à la force de son acolyte. S’il est une figure emblématique de la masculinité, elle incarne à merveille  la sensualité et l’audace des femmes de pouvoir. Ces deux contraires s’attirent et forment alors une métaphore idéale: l’union de la force physique et intellectuelle… Un couple mythique est né.

Avec la réalisation du film publicitaire d’Olympéa, Alexandre Courtès signe sa 4ème réalisation pour la marque. Le décor est intemporel, à la fois antique et moderne. Ici, la sublime Luma fait son apparition dans un char ailé symbole de l’antiquité mais ayant des allures de bolide dernière génération. L’esthétique est très recherchée et n’hésite pas à mélanger les genres. Luma Grothe descend ensuite les marches de l’Olympe pour se rendre dans les thermes des dieux. Sur place, les divinités se détendent et se font servir. Les héros sont au repos et se prélassent. A son arrivée, la déesse claque alors des doigts : les inconditionnels de la marque auront reconnu la signature mythiques des précédentes publicités de Paco Rabanne. A ce signal, les servantes cessent leurs activités pour suivre Luma qui vient de les inviter à se joindre à elle. La sensualité se mêle alors au caractère très affirmé et personne, pas même les dieux, ne résiste à ce charme.

L’écrin d’Olympéa, plus qu’un flacon, un talisman

Alors, il ne restait plus qu’à trouver un flacon à la hauteur d’Olympéa. Le designer en charge de sa réalisation, Marc-Ange, décida donc de le destiner aux femmes de caractère. Il associa les attributs intemporels du pouvoir à des codes art-déco très forts. Ainsi, le flacon d’Olympéa est tout en verre, dans des nuances rosées et des tons pastel. Il offre alors une image de délicatesse et de tendresse. En parallèle, les lauriers qui entourent Olympéa, travaillés en godrons, dessinent les ailes de la victoire et sont une symbolique antique par excellence. Ce flacon dégage de la puissance. Il est fier et apparait comme l’allégorie du triomphe.  Il est comme un bijou que l’on offrirait à la plus belle des femmes. Le flacon d’Olympéa incarne un talisman pour toutes les Aphrodites de notre époque. Ses proportions et son galbe féminin en font un objet très glamour. Toutefois, sa symétrie et sa géométrie le rendre résolument moderne et soulignent, encore une fois, toute l’audace de la maison Paco Rabanne.

Olympéa est un parfum qui allie à la perfection l’audace et la modernité donc les femmes actuelles font preuve au quotidien. Alors, vous aussi, libérez la déesse qui sommeille en vous. Vous avez désormais le pouvoir de faire tourner la tête de quiconque croisera votre chemin ! Vous avez entre les mains un cadeau venu tout droit du sommet de la montagne des dieux alors… Profitez-en !

Lire le précédent article que nous avons écrit sur le parfum de la Cléopâtre moderne : Olympéa.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.