Devenir experte en application de faux-cils

16/11/2018

Devenir experte en application de faux-cils

 

Parfois, on a envie de sortir le grand jeu en matière de maquillage. Pour le fameux grand soir. Celui ou l’on veut la bouche parfaite et l’œil de biche. Pour cela, rien de tel que de dégainer la paire de faux-cils : le meilleur moyen d’afficher un regard envoutant. Voici comment apprivoiser ces postiches…

Que ce soit pour fouler le tapis rouge ou pour poser sous les objectifs, toutes les stars usent et abusent des faux-cils. Et si on faisait pareil pour les fêtes de fin d’année ? Mais attention, pas question de se lancer les yeux fermés sans avoir essayé au préalable ces petites franges qui vous changent un regard en un battement de cils.

Bien choisir ses faux-cils

Il existe énormément de types de faux-cils et il est important de bien définir les besoins avant de se lancer : vous voulez juste donner un petit peu de volume supplémentaire à votre frange de cils ? Vous préférez ajouter de l’intensité à votre regard ? Ou alors carrément sortir le grand jeu ? Dans tous les cas, il existe un type de faux-cils pour vous convenir.

Une question de style

Les faux-cils individuels que l’on applique un à un aux côtés de cils naturels pour renforcer l’existant

La frange de faux-cils naturelle qui intensifie le regard

Les faux-cils extravagants pour sortir de l’ordinaire.

Une question de taille

Dans tous les cas, pour s’assurer que les faux-cils que vous souhaitez appliquer conviennent bien à votre regard, il faut mesurer la taille de la frange et voir si elle s’adapte à la taille et à la forme de l’œil : si besoin, on peut la raccourcir avec un petit coup de ciseaux.

Une question de souplesse

La frange de faux cils est en plastique, il ne faut pas donc pas hésiter à l’assouplir pour qu’elle soit à la fois plus facile à poser et plus agréable à porter : pour cela, on se munit d’une pince à épiler et on la fait « danser » pour « casser » sa rigidité. Une fois que c’est fait, on peut passer à la pose.

Préparation de la pose

On prélève un peu de colle pour la déposer délicatement sur le bord de la frange : n’ayez crainte, ce sont des colles spécifiquement formulées pour être proche des yeux… La colle est blanche quand on la dépose, elle devient progressivement incolore en séchant : lorsqu’elle est devenue translucide, c’est le moment fatidique de la pose.

Etape fatidique de la pose

Avec une pince à épiler, on positionne la frange de faux-cils le plus près possible de notre frange naturelle de cils. On commence d’abord par le centre de la paupière, puis le coin interne et enfin le coin externe. On réalise de petites pressions sur la base des faux-cils, à l’aide de la pince à épiler, du milieu de l’œil vers les extrémités, afin de bien faire adhérer la frange de faux-cils à la paupière. S’ils sont mal positionnés on peut les déplacer encore quelques secondes, sinon, il faut remettre un peu de colle pour une adhérence correcte.

Fondre le décor

Le secret d’une pose de faux-cils réussie est de réussir à rendre le secret « invisible ». Pour cela, rien de tel qu’un petit trait de liner le long de la frange ou d’un trait de crayon flouté qui gommera avantageusement les contours. On peut terminer éventuellement par une pointe de mascara, seulement si ce sont des faux-cils à l’unité ou si c’est une frange discrète, pour que le rendu se fonde mieux aux cils naturels. En cas de « grand jeu », il vaut mieux éviter d’en rajouter. Maintenant, clignez des paupières et entrainez vous à faire un œil de biche !

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.