L'highlighter, une tendance des podiums

14/12/2018

L’highlighter, une tendance des podiums

Chaque année, les défilés de mode présentant la mode des saisons suivantes donnent le la des tendances futures : si l’on a observé avec attention les défilés qui se sont tenus au quatre coins du monde en septembre (de Milan à New-York en passant par Londres), force est de constater que l’highlighter revient en force. On l’a vu franchement assumé à Paris avec notamment le défilé de Stella McCartney qui n’a pas lésiné sur l’highlighter en « full coverage », c’est-à-dire sur toutes les zones du visage. Plus subtil à New-York, Proenza Schouler a misé sur des teints glowy complétés d’un effet « wet » sur les cheveux comme une prolongation de la lumière jusqu’aux pointes. Tandis qu’à Milan, Alberta Ferretti a opté pour la petite touche de lumière qui donne bonne mine.

 

Vous l’aurez compris, l’highlighter est l’indispensable maquillage du printemps 2019.

 

 

L’highlighter, c’est ce produit de maquillage, pour le teint, que l’on appelle aussi enlumineur et qui éclaire en un clin d’œil le visage. Lorsqu’il est bien utilisé et donc correctement pris en main, il n’a pas son pareil pour ajouter du glow au visage, cette jolie lumière qui met en valeur certaines zones. A la manière d’autres techniques comme le contouring ou le blush draping qui servent à mettre l’accent sur les points forts du visage, l’highlighter vient se poser sur certaines zones pour les mettre en lumière. Liettéralement. Comme pourrait le faire un projecteur ou presque.
Mais justement attention, d’un beau projecteur à une boule à facettes, il n’y a qu’un pas à ne pas franchir. Car en matière de maquillage et encore plus en matière d’highlighter, tout est une question de dosage :

 

– On peut l’utiliser sur le nez ou le menton pour affiner les traits : dans ce cas, il permet de sculpter les creux et reliefs.
– On peut également en apposer juste sur la pointe du nez pour apporter une touche de lumière sur cette zone proéminente du visage,
– Il est également très utile en touche sous l’arcade sourcilière pour agrandir le regard voire en pointe sur le coin interne de l’œil où il apportera de la lumière, à une zone souvent oubliée.
– Sur les pommettes, par dessus le blush, il permet de mettre en valeur les reliefs.
– Utile également au niveau de ce que l’on appelle l’arc de Cupidon, cette zone du dessus des lèvres, pour mettre en valeur une jolie bouche nude ou un beau rouge à lèvres coloré.

 

Etant donné l’offre pléthorique actuelle, pas facile de trouver le bon produit à utiliser pour apporter de la lumière. Il faut veiller à bien choisir texture et teinte pour une application parfaite :
pour les peaux mixtes à grasses, on adoptera des highlighters version poudre
pour les peaux sèches, les textures crémeuses voire liquides sont bien plus adaptées.
Côté coloris, les highlighters existent en différentes teintes pour aller au plus grand nombre de carnations : du nacré clair, du pêche pour les teints bronzés voire du doré, le tout est de bien orienter son choix pour que son usage reste subtil et éviter l’effet boule à facettes !

Pour le poser, pinceau, éponge ou doigt sont autorisés à condition de bien doser l’effet ! Maintenant, à vous de jouer !

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.