Le masque tissu : un soin flash

06/11/2018

Le masque tissu : un soin flash

Venu d’Asie, le masque en tissu a envahi nos rayons beauté. Sa promesse ? Apporter une foule de bienfaits en une application flash.

Inspiré des rituels de beauté asiatiques, le masque en tissu devient un passage obligé pour toutes les marques de soins. Généralement fabriqué en fibres de coton extrêmement fines, il est imbibé de sérum concentré en actifs et conditionné dans une pochette à usage unique, hermétiquement fermée pour garantir à la fois une bonne conservation et une innocuité totale. Le principe s’inspire de ce que les asiatiques font lorsqu’elles procèdent à leur fameux layering de beauté en utilisant un linge humide et tiède sur la peau pour mieux permettre la pénétration des actifs.

 

Toutes les marques s’y mettent, ce qui permet maintenant d’accéder à ce secret de beauté sans devoir s’approvisionner en Asie où ce type de produits cartonne, notamment en Corée du Sud. Qu’il soit hydratant, nourrissant, apaisant, purifiants, détoxifiant ou encore anti-âge ce type de masque a la même particularité : permettre à toutes les beautystas de se faire un soin-flash, comme en institut, sans bouger de chez soi !

 

L’avantage primordial est qu’il se pose à même la peau, sans avoir besoin de masser le produit : l’application directement sur le visage permet une adhérence totale entre le soin et l’épiderme, là où les besoins sont les plus importants. Cela évite aussi les frottements liés habituellement à l’application d’un masque (crème, par exemple) ou lorsqu’on le retire : ici, on soulève simplement la fine couche de coton qui se retire simplement et on ne rince pas : la peau a généralement absorbé ce dont elle avait besoin, l’excédent restant sur le tissu ne serait de toutes manières pas « bu » par l’épiderme. Résultat, la peau est parfaitement hydratée.

 

Certaines marques premium vont même plus loin en proposant des masques en biocellulose, une texture encore plus fine que la fibre de coton, entièrement biodégradable (ce qui la rend « éco-friendly ») et en totale affinité avec la peau, allant même jusqu’à doubler la couche extérieure d’une couche de métal extrêmement fine (à la manière d’une couverture de survie !) pour permettre une synergie totale entre la peau et le soin, selon le principe d’occlusion.

 

Sur cette couche de coton ou de biocellulose, une grosse quantité de sérum (beaucoup plus qu’un simple soin, certaines marques allant jusqu’à 15 mL de produit) concentré sur la surface qui va adhérer au visage : aucune perte, tout va directement là où il faut et y reste (pas de risque d’évaporation), un peu comme en institut lorsque l’on nous enveloppe le visage pour mieux faire pénétrer le soin.

 

Les résultats sont immédiats, les bénéfices plus durables dans le temps et la rapidité d’exécution tellement déconcertante qu’on peut les emmener partout : il se murmure même que c’est le secret de beauté de celles qui voyagent beaucoup, puisqu’un masque de ce type peut même être utilisé pendant un voyage en avion, qui, on le sait, est particulièrement déshydratant pour la peau. L’occasion de paraître fraîche et lumineuse dès sa descente d’avion. A tester d’urgence !

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.