Partons à la découverte du bois de santal !

12/09/2018

Partons à la découverte du bois de santal !

Le bois de santal est certainement une des essences boisées les plus mythiques de la parfumerie tant ses effluves chauds, sensuels et délicats nous évoquent sans difficulté ses racines et son histoire venues d’Orient, d’Inde plus précisément. De nombreux parfums se servent aujourd’hui du santal mais peu font le choix de le mettre en avant pour ses facettes boisées subtiles, les parfumeurs préférant souvent faire figurer le bois de santal dans les notes de fond afin de prolonger la tenue de leurs parfums.

« L’Or liquide » ou le bois de santal en parfumerie

« L’homme vertueux doit imiter l’arbre de santal qui, lorsqu’on l’abat, parfume la hache qui le frappe ». Proverbe indien.

En Inde le santal est un arbre vénéré car, connu depuis plus de 4000 ans dans les écritures sanskrites ou chinoises, il sert à embaumer les corps des défunts et surtout à parfumer l’encens qui viendra entourer les funérailles d’une senteur qui les fera voyager vers l’au-delà… Depuis le bois de santal a voyagé et parfume désormais nos esprits et nos bâtons d’encens pour mieux nous faire voyager dans les rêves d’Orient qui peuplent nos esprits.

En ce qui concerne la parfumerie, l’utilisation du bois de santal, en particulier du bois de santal indien, s’est raréfiée tant la culture intensive de cette arbre mythique a décimé l’espèce. Aujourd’hui toutefois, le santal de Mysore demeure un trésor, mais peut se remplacer néanmoins dans nos flacons par des bois de santal venus d’Australie ou de Nouvelle-Calédonie.

Bien sûr, la chimie a permis de recréer ce bois aux facettes parfumées magiques dès les années 50, toutefois on notera la toute première apparition d’une molécule de santal dans les années 80 avec Samsara et son overdose de bois créée par la molécule Polysantol de Firmenich.

Durant longtemps le santal était avant tout un élément indispensable des notes de fond des parfums masculins et de quelques parfums féminins. Calèche d’Hermès, Samsara de Guerlain et Féminité du Bois de Serge Lutens font partie des premiers parfums boisés féminins qui utilisèrent le santal comme star des matières olfactives.

Aujourd’hui le bois de santal s’accorde parfaitement avec des parfums qui allient les notes fleuries à de douces et intenses sensualités boisées à l’image de Trésor de Lancôme, de Dolce Vita de Dior ou bien encore de Parisienne d’Yves Saint Laurent.

Deux grandes nouveautés parfumées construites avec le santal : Mini Jupe et Mademoiselle Rochas

Lorsque Courrèges propose un nouveau parfum, il se doit d’être aussi glamour que les longueurs osées de ses jupes et aussi original que les collections qui firent sensation auprès des amoureux de la griffe. Le joli Minijupe sorti en 2018 sera donc construit sur un mariage étonnant entre des accords fruités-gourmands et des accords sensuels et intenses. Ainsi les pétillantes notes acidulées d’entrée font rapidement place à une pastèque estivale qui se précipitera sous les grappes de fleurs délicates de jasmin. Cette féminité contrastée trouvera en des profondeurs vanillées marquées du si grand bois de santal une sensualité à toute épreuve.

La jolie Mademoiselle Rochas, parfum présenté comme celui d’une parisienne chic et audacieuse, n’hésitera pas non plus à proposer en son flacon rosé des accords gourmands et sucrés venant se marier en des sensualités boisées de santal intenses. Anne Flipo démontrera ainsi avec Mademoiselle Rochas que la féminité et la spontanéité des notes gourmandes de cassis et de pomme peuvent très bien venir s’enrober de fleurs délicates et romantiques puis se lover en des profondeurs boisées ultra intenses de santal et d’ambre gris. À l’image de la jeune femme d’aujourd’hui, Mademoiselle Rochas s’habille donc de plusieurs facettes.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.