Rasage et épilation : les poils repoussent-ils plus vite ?

28/10/2015

Rasage et épilation : les poils repoussent-ils plus vite ?

Le rite de l’épilation et du rasage est pratiqué depuis des siècles. Il a pour but de supprimer les poils indésirables sur certaines parties du corps, pour plus d’esthétique. Cependant, quelques jours après ces pratiques, une impression de densité est constatée sur les pilosités. Ils ont l’air de repousser plus vite et paraissent plus durs.

Le poil se divise en deux parties distinctes : la tige et la racine. Concrètement la racine est la partie immergée du poil, il peut mesurer jusqu’à 4 mm de profondeur. La racine proprement dite est contenue dans un follicule pileux en forme de bulbe. Il assure la croissance du poil en l’approvisionnant en nutriment tiré des vaisseaux sanguins situés dans l’hypoderme. Il n’y a que la partie inférieure du poil qui est considérée comme étant vivant. La tige est dénuée de vaisseaux sanguins et de nerfs, elle n’est constituée que de cellules épithéliales riches en kératine. En moyenne, le poil croît de 4 à 6 mm par mois.

Le rasage consiste à couper la tige du poil. Aujourd’hui, il existe plusieurs moyens pour effectuer ce procédé. Mais à peine un jour passé, une repousse est déjà constatée. Ce phénomène est dû à la croissance continue du poil. Comme la tige n’a été coupée qu’à fleur de peau il donne l’impression de pousser plus vite. Mais en réalité le poil pousse toujours au même rythme sauf en cas d’infection. L’épilation semble être un bon moyen pour éviter une repousse trop rapide bien qu’elle soit assez douloureuse. Cette technique consiste à arracher le poil à la base. Contrairement au rasage, il se casse à sa racine et met plus de temps à atteindre la surface de la peau. Mais bien sur, il a toujours le même rythme d’accroissement. Parfois la tige entraine le bulbe à s’extirper avec elle. Cela entraine un affaiblissement voire la destruction de la racine. Une fois la base affectée il est possible de constater une anomalie sur la croissance du poil.

Le rasage et l’épilation n’ont donc aucun impact sur le développement du poil. Cependant, ils peuvent dévier sa trajectoire engendrant ainsi sa progression sous les couches mortes de l’épiderme.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.