16/12/2015

Comment repulper son visage grâce aux soins anti-âge ?

Avec l’âge, les marques du temps apparaissent sur le visage et le rendent moins présentable. Aujourd’hui, de nombreuses solutions nous permettent de paraître 10 ans de moins que notre âge. Il faut avant tout être bien informé pour choisir celle qui va répondre le mieux à vos attentes.

Un visage impeccable sans chirurgie

Des soins quotidiens seront indispensables pour préserver la jeunesse de votre peau. Ainsi, le démaquillage est obligatoire et devra se faire de manière soigneuse afin de conserver une peau sans défauts. C’est pourquoi, il convient d’éliminer, chaque soir, toutes les traces de maquillage à l’aide d’un lait de toilette, un pain dermatologique, un gel moussant, etc. Optez pour une crème hydratante avec un indice de protection approprié (8 à 15) le matin. Le soir, préférez une crème aux acides de fruits. Pensez aussi aux massages antirides. On peut se masser le visage en douceur en se servant du bout des doigts après chaque démaquillage. Enfin, retrouvez un teint de pêche en favorisant les produits cosmétiques à base de pigments réflecteurs de lumière.

Osez les techniques médicales anti-âges

Pratiqué chez le dermatologue, le peeling est une alternative sûre pour redonner un coup de fouet aux peaux fatiguées. Superficiel ou profond, le traitement dépend de la couche cornée à détruire : ridules, rides, taches permanentes, visage très ridé, etc. Le peeling favorise la production d’élastine, de collagène et des fibres cicatricielles. Il est destiné à toutes les femmes de 25 à 60 ans et plus. N’hésitez pas à profiter des bienfaits peelings à l’acide glycolique. Ils sont surtout réputés pour leur douceur. Leur point fort : atténuer les petits défauts vasculaires et autres petites irrégularités au niveau de la peau. Les résultats sont visibles en quelques minutes de traitement. Pensez également aux soins en instituts de beauté : sauna, bains turcs, hammam, etc.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.