l’acné fessier

13/12/2018

l’acné fessier

Il y a parfois des questions que l’on pense incongrues et qui pourtant touchent plus de monde qu’il n’y paraît. C’est le cas de l’acné fessier, un type d’acné adulte qui reste un peu tabou. Car oui, même votre séant peut aussi être touché par les boutons. Mais pas de panique, on vous dit ce qu’il faut faire pour prendre ce problème à bras le corps.

 

C’est l’hiver et on se dit que c’est chouette, on n’aura plus à planquer ses fesses pour aller à la plage. Car oui, il faut l’avouer, l’acné fessier est un fléau pour celles qui veulent profiter de leur été en toute liberté. On n’ose plus se mettre en maillot trop échancré, on ne dévoile plus rien à sa moitié, de honte d’avoir des boutons sur cette zone. Et pourtant. Il n’y a aucune honte à avoir, car comme l’acné adulte, même si elle touche une zone réputée intime, il existe des solutions.

 

Rappelons tout de suite, l’acné qui touche cette zone fragile des fesses n’est pas due à un problème d’hygiène : il ne sert donc à rien de multiplier les séances de toilette pour tenter de diminuer le phénomène. Pire, car en passant et repassant avec un produit peut-être trop agressif sur cette zone, vous risquez d’exacerber le problème. Optez plutôt pour des formules spécifiquement dédiées aux peaux grasses pour mettre au repos les glandes sébacées. Mieux choisissez des formules douces, qui n’agresseront pas la peau !

 

N’oubliez pas, une fois de temps en temps (pas plus d’une fois par semaine, voire tous les quinze jours) de faire un gommage corporel sur cette zone : non seulement votre peau se renouvèlera plus vite, débarrassée des cellules mortes, mais la cicatrisation des boutons s’opérera plus rapidement. Cela peut aussi l’aider la peau à se désincruster en profondeur. Mais attention, là aussi, à ne pas trop en faire, sous peine d’exciter les glandes sébacées, qui vont se remettre à produire du sébum et à accentuer le souci. Pour ce gommage, essayer les formules qui combinent action mécanique et action chimique à l’image des peelings quotidiens qui contiennent une faible quantité d’acides de fruits qui permettent une action sur le long terme.

 

Une fois ces conseils d’hygiène mis en œuvre, pensez également à tout ce qui touche votre postérieur : oubliez les matières synthétiques sur la peau de votre popotin, car elles peuvent, par frottement, provoquer des irritations. Préférez le coton et des vêtements amples pour que la peau respire ! Vous reviendrez aux matières plus nobles quand le problème sera réglé !

 

La manière dont vous vous nourrissez peut aussi avoir de l’importance : à la façon dont le programme national Nutrition Santé scande « ni trop gras, ni trop sucré, ni trop salé », adoptez aussi une hygiène de vie irréprochable. Il n’est pas rare qu’une alimentation surchargée en gras, voire en sucre, ou les deux, soit à l’origine d’un déséquilibre de la peau. Essayez vous donc à cette voie en adoptant une alimentation plus équilibrée, riche en fibres : il a été prouvé que l’équilibre de la peau, son microbiote, passe par l’alimentation. Ajoutez à cette hygiène de vie exemplaire de bonnes quantités d’eau pour donner à la peau tout ce dont elle a besoin.

 

Enfin, n’hésitez pas à consulter si l’acné devient douloureuse : certains boutons peuvent s’infecter, surtout dans une zone où ils sont soumis aux frottement des sous-vêtements, vêtements ou des draps. Un dermatologue peut vous aider à vous en débarrasser et éviter que cette problématique revienne. Alors cet hiver, on peut certes les planquer, mais on s’en occupe pour arborer l’été prochain des fesses de rêve !

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.