Camoufler un tatouage

01/11/2018

Camoufler un tatouage

Il y a longtemps, vous avez craqué et vous vous êtes fait tatouer une superbe tête de mort sur l’avant-bras. Mais aujourd’hui, même si vous assumez le tatouage dans un contexte personnel, il n’en va pas de même d’un point de vue professionnel. Vous devez passer un entretien et cacher ce tatouage? Suivez le guide !

 

Un tatouage qui va se faire discret

Pour camoufler un tatouage, plusieurs stratégies s’offrent à vous, tout dépend de la taille de celui-ci.

Pour un petit tatouage, vous pouvez atténuer le contraste de celui-ci avec la tonalité de votre peau : si vous avez le teint clair et que le tatouage ressort particulièrement par contraste, un peu d’autobronzant posé uniformément aidera probablement à le rendre plus discret.

 

Pour un tatouage plus large,

– commencez d’abord à bien hydrater la peau à l’endroit du tatouage pour vous assurer que ce que vous poserez ensuite dessus tienne bien. Plus la peau est souple et hydratée, meilleure sera la tenue du maquillage qui servira à camoufler.

– Utiliser une base de teint pour fixer le maquillage en débordant largement de la zone à couvrir.

– Utiliser un anti-cernes ou un correcteur pour masquer le tatouage en le recouvrant intégralement d’une couche de produit. Cette première couche peut être grossière et épaisse puisque le maquillage sera ensuite affiné. Vous pouvez opter pour un correcteur de couleur, qui présente l’avantage de neutraliser les couleurs éventuelles du tatouage. Par exemple, pour un tatouage à dominante rouge, on peut choisir un correcteur de couleur verte, pour un tatouage à dominante bleue, on opte pour un correcteur dans les tons jaunes : de nombreuses marques en proposent, que ce soit sous forme liquide ou en stick, une forme peut-être plus facile à appliquer, même si l’option liquide est la plus pratique. Si vous optez pour un correcteur neutre, n’oubliez pas de le choisir un ton plus clair que celui de votre peau.

– Une fois ce correcteur appliqué, il ne faut pas hésiter à l’étirer pour qu’il recouvre parfaitement la zone à camoufler en estompant les bords pour que le tout se fond à la peau.

– Sur ce correcteur, on applique ensuite un fond de teint bien couvrant qui va unifier la carnation : attention à bien le choisir en testant le produit sur peau nue au préalable. Idéalement, il ne doit pas y avoir de démarcation entre la peau et la zone à camoufler. Pour le fond de teint, on peut opter pour une forme stick ou liquide, éviter simplement les fonds de teint poudre qui risquent d’épaissir le correcteur qui se trouve dessous et d’accentuer les défauts.

– Quand le fond de teint est appliqué, reste à affiner les finitions en estompant les bords – idéalement avec une petite éponge à maquillage humidifiée et à fixer les différentes couches. Pour cela, vous pouvez utiliser un fixateur à vaporiser sur la zone et/ou poudrer avec une poudre invisible, qui servira à sceller les différentes couches de maquillage, de la base au fond de teint en passant par le correcteur, pour que tout reste en place. Et voilà ! Bien évidemment, il ne faut pas oublier de démaquiller correctement le tour une fois que l’opération camouflage est passée !

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.