Choisir entre un anti-transpirant ou un déodorant

12/03/2018

Choisir entre un anti-transpirant ou un déodorant

La transpiration est un phénomène qui touche absolument tout le monde. Cependant, en fonction des personnes, elle peut être plus ou moins gênante. Pour résoudre ce problème, les marques de cosmétiques rivalisent d’ingéniosité. Ainsi, les déodorants se multiplient sur le marché et remplissent désormais tout un tas de fonctions différentes. D’ailleurs, savez-vous réellement quelle est la différence entre anti transpirant ou un déodorant classique ? Lequel choisir entre les deux ? Pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques explications.
 

Le déodorant pour lutter contre les odeurs

Tout d’abord, pour mieux comprendre à quoi sert un déodorant et pour bien le choisir, il est essentiel de savoir comment fonctionne le phénomène de sudation. En effet, lorsque l’on dit que l’on sent la transpiration, il s’agit d’un abus de langage. La transpiration en tant que tel n’a absolument aucune odeur. Il s’agit d’un fluide corporel qui est libéré par des glandes sudoripares et qui ressort par les pores de notre épiderme. Ce liquide est totalement inodore. Ce qui crée la vilaine odeur que nous connaissons tous, ce sont les bactéries qui se situent à la surface de notre peau. Ainsi, pour limiter cette senteur désagréable, le déodorant agit sur le nombre de bactéries et l’humidité présents à la surface de notre corps. Un déodorant masque simplement l’odeur de la transpiration. Il ne bloque pas son processus naturel. Pour cela, il contient des agents antibactériens. Ces derniers détruisent les bactéries responsables de l’odeur de transpiration. Les déodorants ne contiennent donc aucun sel d’aluminium et ils ont une efficacité d’environ 24 heures.
 

L’anti transpirant pour agir contre la production de sueur

A la différence du déodorant, l’anti transpirant agit directement sur le processus de fabrication de la transpiration. Il évite de produire une trop grande quantité de sueur et agit directement sur les glandes sudoripares. Présent sur tous les fronts, il régule le flux de transpiration, réduit le nombre de bactéries à la surface de la peau, et masque les odeurs grâce à l’ajout d’un parfum. En revanche, pour obtenir une telle efficacité, l’anti transpirant est également plus agressif. Il est composé de sels d’aluminium, des agents décriés par certains et formant une fine couche sur les glandes sudoripares. Ce sont eux qui réduisent la production de sueur.
 

L’aspect toxicologique de l’anti transpirant

Certains consommateurs affichent une inquiétude vis-à-vis de l’anti transpirant. En effet, l’aluminium est considéré comme un perturbateur endocrinien par certains chercheurs. Toutefois, cet argument est à nuancer. Le passage transcutané de l’aluminium est extrêmement faible lorsque l’on utilise un anti transpirant et à condition que votre peau soit parfaitement saine. En d’autres termes, si vous souffrez de coupures, liées au rasage par exemple, mieux vaut vous tourner vers un déodorant classique. En revanche, si votre peau n’est pas lésée, l’usage d’un anti transpirant ne pose aucun problème. Le choix dépend donc simplement de votre niveau de sudation et du contrôle que vous souhaitez avoir sur ce phénomène.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.