02/03/2016

Mais au fait, comment fabrique-t-on le parfum ?

Les parfums jouent un rôle important dans notre quotidien. Ils soulignent notre personnalité, éveillent notre sens olfactif et parfois même, ils nous font voyager. C’est pourquoi ils sont le fruit d’un long processus, de la création à la fabrication. Vous vous demandez comment votre parfum préféré a pu voir le jour. On vous explique tout !

La fabrication des différentes essences

Les essences naturelles

Les deux procédés principaux employés pour réaliser des essences d’origine naturelle sont l’extraction et la distillation. L’extraction consiste à faire infuser des matières végétales dans un mélange composé d’eau et de solvant adapté au type de la plante. Une première évaporation va permettre d’obtenir une cire appelée la concrète. Cette dernière est mélangée à de l’alcool chauffé afin d’obtenir, après évaporation, l’absolue. La distillation, quant à elle, repose sur l’utilisation de la vapeur d’eau. Ainsi, les végétaux sont plongés dans une grande cuve, appelée alambic, qui est remplie d’eau. La cuve est chauffée et mise sous pression afin que la vapeur d’eau transporte les éléments odorants dans la colonne de distillation. Le liquide obtenu est décanté afin de ne conserver que l’huile odorante, sans eau.

Les essences de synthèse

Les parfumeurs sont parfois obligés de recourir à des parfums de synthèse. En effet, il arrive que certaines matières premières soient difficiles à trouver ou bien encore que certaines fragrances ne peuvent être obtenues naturellement. C’est notamment le cas du muguet dont l’odeur ne peut être reproduite qu’à partir de produits de synthèse. Les odeurs de synthèse résultent de la création des molécules en laboratoire. Dans certains cas, ce procédé permet d’obtenir des parfums plus fidèles à l’original.

La création du parfum final

L’importance du nez

Derrière chaque parfum se cache un nez. Il s’agit de la personne qui crée les mariages entre les différentes fragrances, en s’appuyant sur ses capacités olfactives. Son odorat développé lui permet de reconnaître jusqu’à 4 fois plus d’odeurs que la moyenne des gens. Autant dire que rien ne lui échappe ! Il joue le rôle d’un véritable chef d’orchestre en décidant tour à tour des notes de tête, de cœur et de fond pour composer l’harmonie finale.

La pyramide olfactive

Un parfum n’est jamais figé, c’est-à-dire qu’une fois diffusé, il va évoluer tout au long de la journée en dévoilant différentes notes de parfum : notes de tête, notes de cœur et notes de fond. Cette décomposition du parfum en 3 niveaux s’appelle la pyramide olfactive. Ainsi, lors de la création du parfum, le parfumeur va décider de la couleur olfactive de ces trois notes. La note de tête est l’odeur que vous allez sentir en premier et qui disparaît dans les deux heures qui suivent. Vous retrouverez généralement des parfums d’agrumes comme le citron ou la bergamote. La note de cœur, plus longue à se dévoiler mais aussi plus persistante, est celle qui signe un parfum. Là, les senteurs florales sont plus souvent utilisées comme le jasmin ou la rose. Enfin, la note de fond a pour fonction de faire durer le parfum et de le fixer. Les fragrances y sont généralement plus soutenues comme la vanille, le musc ou la cannelle.

Crédits photo : http://beautistas.com/beauty-mag/tendances/astuces-beaute/astuces-faire-durer-son-parfum/

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.