Comment devient-on « nez » ?

21/01/2018

Comment devient-on « nez » ?

« C’est un roc !… C’est un pic !… C’est un cap !… Que dis-je, c’est un cap ?… C’est une péninsule », disait Cyrano de Bergerac pour parler de son célèbre nez. Mais a-t-on réellement besoin d’avoir un grand nez pour sentir mieux ? Quelles sont les prédispositions pour devenir parfumeur ? Quel est le parcours à suivre pour réaliser ce métier hors du commun ?
 

Le métier de nez en quelques mots

Vous avez peut-être plaisir à sentir les odeurs, mais êtes-vous réellement prêts à en faire votre métier ? Seuls quelques élus dans le monde (environ 300) ont la chance de pouvoir pratiquer la profession de parfumeur. Pour autant, avec une bonne formation, ce projet ambitieux est loin d’être inaccessible. Sachez tout d’abord que l’expression « nez » regroupe plusieurs métiers différents. En effet, un nez est un professionnel qui utilise son odorat comme travail du quotidien. Il peut donc être parfumeur-créateur ou évaluateur. Un nez doit avoir la capacité à reconnaître 5000 odeurs différentes. L’idée est de savoir analyser la composition d’un produit et de dégager quelles sont les différentes essences qui le composent tout en déterminant quelles sont les senteurs dominantes. Par ailleurs, devenir parfumeur nécessite de posséder également de solides connaissances scientifiques.
 

Qui sont les principaux employeurs des parfumeurs ?

Pour vous aider à vous projeter au mieux dans ce métier encore peu connu, sachez qu’il y a plusieurs types d’employeurs différents qui font appel à des nez. Tout d’abord, il y a les fabricants de matières premières olfactives comme Givaudan, Firmenich ou encore Robertet. De nombreux parfumeurs sont également employés par des industriels spécialisés dans la production de produits d’hygiène de grande consommation pour le corps ou la maison. Enfin, les postes les plus prestigieux sont à pourvoir pour les laboratoires directement intégrés dans les grandes marques de luxe comme Cartier, Hermès, Chanel ou Dior.
 

Comment se former ?

Avant toute chose, sachez qu’il est préférable d’être issu d’une filière scientifique pour devenir nez. Ce métier nécessite d’avoir de solides connaissances en chimie. Ensuite, plusieurs solutions s’offrent à vous. De nombreuses universités réparties en Europe et en Asie préparent à l’obtention d’un diplôme lié à l’olfaction. De même, de nombreux établissements privés sont spécialisés dans ce domaine. Cependant, depuis plus de 45 ans, la référence absolue dans le domaine de la parfumerie reste l’école ISIPCA de Versailles. Fondée par la famille Guerlain, elle a eu la chance de former de très nombreux talents d’aujourd’hui. Ensuite, outre la formation, il faut bien reconnaître que le métier de parfumeur nécessite d’abord d’avoir le nez fin et d’être passionné. Devenir parfumeur reste avant toute une ambition artistique et il est donc nécessaire d’être fasciné par les matières premières. Ensuite, outre les études, sachez qu’il faut environ 10 ans d’entraînement pour devenir un parfumeur digne de ce nom.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.