Quelle est la différence entre un Antirides et un anti-âge ?

03/01/2019

Quelle est la différence entre un Antirides et un anti-âge ?

Les marques sont de plus en plus nombreuses à proposer des produits anti-âge. Ces produits sont-ils différents des antirides ? Quelles sont les caractéristiques de chacun de ces produits ?

Avec l’âge, la peau suffit les affres du vieillissement et manifeste des effets plus ou moins visibles : si les rides sont les plus visibles et les plus connues, elles ne sont pas les seuls signes de l’âge.
Relâchement cutané, taches brunes et dépigmentation, ridules, oxydation des tissus sont autant d’effets supplémentaires que la peau subit au quotidien en vieillissant.
Aussi, de plus en plus de marques intègrent dans leur formule des actifs qui jouent sur tous les tableaux et non plus seulement sur les rides, qui sont un des signes du vieillissement.

 

Aussi, les crèmes antirides sont des cosmétiques qui ciblent spécifiquement les rides, qui sont dues notamment à une perte d’élastine et de collagène dans les cellules de la peau. Ces deux composantes indispensables à la santé de la peau se raréfient à cause du stress subi par la peau au quotidien et conduit à un affaissement de la peau qui finit par se friper comme la peau d’une pomme : la ride apparaît alors. Les crèmes antirides sont donc formulées pour apporter à la peau le collagène et cette élastine qui lui manque et des éléments qui vont aider la peau à se refaire ce travail de synthèse. Elles ont essentiellement un rôle correctif.

Les crèmes anti-âge sont, quant à elles, des crèmes qui luttent sur tous les aspects du vieillissement de la peau : elles apportent donc une réponse globale sur différents aspects. Elles ont un rôle correctif, mais aussi préventif et embellisseur pour minimiser les effets du vieillissement sur la peau.

 

Les marques travaillent désormais plus sur l’aspect anti-âge que sur la ride spécifiquement, puisque désormais, on sait que le vieillissement joue sur différents tableaux : on ne se contente plus de lutter contre un seul aspect, le plus visible, mais on apporte une réponse globale qui va aider la peau à paraître moins vieille et surtout à lutter contre les effets du temps : on la nourrit alors d’actifs anti-taches, de peptides surpuissants qui activent la défense cellulaire et aident à produire du collagène, de l’élastine pour repulper la peau.

 

De plus, la ride est certes un signe bien visible de la peau, mais elle s’assume de plus en plus : une femme acceptera volontiers des rides qui peuvent trahir un certain âge, mais tolèrera moins une peau qui paraît vieillie par d’autres signes moins évidents que sont la perte de fermeté ou l’apparition de taches ou qui trahissent une mauvaise santé de la peau, synonyme d’une mauvaise hygiène de vie (alimentation, tabac, soleil).

 

Reste une dernière question…
A quel âge doit-on se préoccuper des signes de l’âge et donc, en d’autres termes, à quel âge commence-t-on à opter pour des produits anti-âge voire antirides ?
Le meilleur anti-âge de la peau reste l’hydratation. Mais passé l’âge de 25/30 ans, il n’est plus suffisant de se contenter d’une simple crème hydratante. On peut donc opter pour des soins anti-âge à partir de la trentaine et aussi en fonction de son capital génétique : l’effet global des soins anti-âge peut aider à retarder le vieillissement de la peau. Passé l’âge de 50 ans, les vraies rides, plus profondes s’installent davantage, il est temps de basculer vers des soins plus spécifiquement ciblés sur les rides.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.