La famille des parfums orientaux

19/08/2017

La famille des parfums orientaux

La parfumerie est un domaine très vaste qui utilise une multitude d’ingrédients d’origine végétale, animale ou synthétique. Pour mieux s’y retrouver, les parfums sont placés en catégories que l’on nomme familles olfactives. Ces dernières sont au nombre de sept et aident à décrire les fragrances et à se faire une idée plus rapide de leur composition. Parmi toutes ces catégories, la famille des orientaux est la deuxième plus importante, juste après les parfums floraux. Ils sont apparus en 1908 et doivent leur nom au parfum Ambre Antique de François Coty.

Les caractéristiques des parfums orientaux

Les parfums orientaux ont le don de nous faire voyager. Ils évoquent les palais des mille et une nuits, la beauté des jardins suspendus, la saveur épicée d’une nuit orientale, la tentation et la sensualité. Ils se caractérisent par une utilisation de baumes, de résines ou de feuilles. Les baumes rassemblent le benjoin, le baume de Tolu ou le baume du Pérou. La vanille, le patchouli et le ciste sont également des ingrédients très utilisés dans les fragrances orientales. Néanmoins, l’ingrédient star des parfums orientaux reste l’ambre gris. Matière rejetée par le cachalot dans la mer, celle-ci doit rester longtemps à la surface de l’eau pour qu’une action chimique provoquée par le soleil lui donne son odeur. Cette senteur est à la fois chaude et sensuelle, animal et maritime, douce et enveloppante. L’ambre fait partie des matières premières incontournables de la parfumerie.

L’essor des parfums orientaux

Si la famille orientale a fait son apparition en 1908, le premier grand succès de cette catégorie est signé de Guerlain en 1925. Vous l’aurez peut-être reconnu : il s’agit de l’emblématique Shalimar. Cet ambré doux évoquait l’Orient, et est devenu au fil du temps une véritable légende de la parfumerie. Il a ouvert la voie à une multitude de parfums ambrés. Ces derniers sont aujourd’hui très appréciés pour leur sensualité, et ils font partie des jus les plus vendus de la planète.

Les stars des fragrances orientales

Le rayon des parfums orientaux est particulièrement vaste. Néanmoins, certains jus sont considérés comme des incontournables. Serge Lutens a ainsi magnifié l’ambre mieux que personne dans son parfum Ambre Sultan. Habanita de Molinard, Must de Cartier, Samsara de Guerlain, Hypnotic Poison de Dior ou Angel de Thierry Mugler sont des emblèmes féminins des jus orientaux. Du côté des hommes, Habit Rouge de Guerlain, Egoïste de Chanel, Pi de Givenchy ou A*Men de Thierry Mugler sont aussi des références. Depuis peu, un nouvel ingrédient sert aussi dans cette catégorie olfactive. Il s’agit du bois de oud. Yves Saint-Laurent fut le premier à l’utiliser dans son parfum M7. Le oud est la nouvelle pépite des parfumeurs, et nombreux sont ceux à intégrer son odeur ensorcelante dans leur composition, comme peut par exemple en témoigner la collection Arabian Nights de By Kilian.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.