La publicité déroutante de Kenzo World

30/08/2016

La publicité déroutante de Kenzo World

Kenzo World est le tout premier parfum féminin réalisé par Carol Lim et Humberto Leon, nouveaux directeurs artistiques de la maison Kenzo depuis 2011. Celui-ci s’inspire des codes emblématiques de la maison Kenzo tout en leur apportant un incroyable vent de renouveau. Son univers olfactif se veut particulièrement floral et féminin. Son esthétique, quant à lui, est une sculpture à part entière. En effet, le flacon de Kenzo World adopte la forme d’un œil. D’ailleurs, ce symbole est clairement repris au sein de la publicité pour cette nouvelle essence. Or, le moins que l’on puisse dire est que celle-ci se montre particulièrement déroutante !

La mise en scène rythmée de Kenzo World

Kenzo World est un parfum qui n’hésite pas à bousculer les codes de la parfumerie classique. Aussi, son esthétique publicitaire est tout aussi exceptionnelle que sa senteur ou que son flacon. Cette campagne ne ressemble à aucune autre et promet déjà de vous laisser sans voix. Le tout s’étend dans un spot qui ne dure pas moins de 3 minutes 48 ! Une longueur particulièrement inhabituelle mais si captivante qu’elle appelle déjà à être admirée encore et encore. Ce spot est rythmé par une bande-son au rythme tribal spécialement conçu pour l’occasion. L’ensemble démarre par une soirée de gala et par un discours très conventionnel. Puis, la jolie brune égérie de Kenzo, l’actrice et ancienne ballerine Magaret Qualley, quitte la table et se lance alors dans une chorégraphie endiablée. Comme l’explique la maison Kenzo : « La femme Kenzo est ancrée dans le présent. Elle n’est pas nostalgique. Elle aime le mouvement, la vitesse, la façon dont les choses bougent, changent et s’entrechoquent. Elle n’est jamais blasée. Elle est toujours enthousiaste. Elle sort du lot. » Le tout se montre particulièrement déjanté tout en conservant une élégance hors du commun. Visiblement, Kenzo a ici décidé d’observer le monde d’un nouvel œil !

Les protagonistes de cette campagne audacieuse signée Kenzo

Bien entendu, Carol Lim et Humberto Leon ne sont pas innocents à ce virage à 180° dans l’esthétique de la maison Kenzo. Aussi, pour réaliser ce projet ambitieux, ils ont fait appel au réalisateur américain Spike Jonze. Celui-ci est connu pour ses longs-métrages et est à l’origine de films notables tels que « Her » ou « Dans la peau de John Malkovich ». Cette fois, il met en scène Magaret Qualley dans un film totalement décalé. Tout y est absolument fascinant, à commencer par le jeu éblouissant de l’actrice. Chaque détail est pensé pour faire naître l’interrogation chez les spectateurs, qu’il s’agisse de ses regards farfelus ou de son corps presque possédé. Le décor est également somptueux et se déroule dans une salle de théâtre prestigieuse. Aussi, vous ne serez pas surpris d’apprendre que la chorégraphie en question a été orchestrée par Ryan Heffington, un chorégraphe ayant également travaillé pour le clip Chandelier de Sia. Rien d’étonnant alors à ce que ces deux clips d’univers très différents se retrouvent dans une ambiance quelque peu similaire…

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.