Le parfum Shalimar Light de Guerlain

02/10/2016

Le parfum Shalimar Light de Guerlain

Shalimar Light, la revisite du mythe de Guerlain

Il y a quatre siècles, en Inde, l’empereur Shah Jahan tomba éperdument amoureux de la princesse Mumtaz Mahal. Il créa pour elle les plus beaux jardins du monde : ceux de Shalimar. Puis, au décès de sa bien-aimée, l’empereur décida d’y construire un immense mausolée : le Taj Mahal. Aujourd’hui, celui-ci compte parmi les sept merveilles du monde et contribua à faire grandir l’imagination de Jacques Guerlain. En outre, ce parfumeur de renom élabora, en 1925, un parfum nommé Shalimar. Il s’agissait alors du premier parfum oriental de l’histoire. Nul ne savait à ce moment-là qu’il deviendrait l’un des plus grands parfums au monde, une véritable légende ! Aussi, en 2003, Guerlain décida de le réinterpréter en une version plus légère nommée cette fois Shalimar Light.

L’image féerique de Shalimar Light

S’enivrer du parfum de Shalimar Light revient en quelque sorte à se plonger dans un conte des milles et une nuits. Il suffirait presque de fermer les yeux pour se projeter, assise sur un étage d’un palais luxueux, au beau milieu du Moyen-Orient. Le vent sauvage apporterait alors l’odeur d’une floraison d’oranges associée au souffle chaud du désert. Néanmoins, la température serait délicatement rafraîchie par la dégustation d’un sorbet au citron. L’image dépeinte par ce nouveau parfum  est contenu dans un flacon de toute beauté. Celui-ci s’inspire de la forme de Shalimar l’original. Son cabochon est resté le même et n’est pas sans évoquer le mouvement d’une eau jaillissant d’une fontaine. Qui plus est, cet effet est encore renforcé par sa couleur bleue nuit et sa forme d’éventail typique des Années Folles. Tout en transparence, ce flacon fait réfléchir la lumière et nous invite à le débouchonner pour en découvrir le secret…

L’odeur apaisante du parfum de Guerlain

C’est à la parfumeuse Mathilde Laurent que l’on doit la composition de Shalimar Light. Ce jus débute par une association de citron et de bergamote, un fruit issu du croisement entre le citronnier et l’oranger bigaradier. Ces agrumes sont également relayés par un cœur à base d’orange. Néanmoins, celle-ci ne reste pas seule et s’accompagne de fleurs pour un élan très féminin. L’iris, plante faisant parti des plus nobles de tout l’univers de la parfumerie, dévoile ici sa facette poudrée. Elle est accompagnée de jasmin, une fleur riche et opulente apportant une légèreté florale et charnelle à l’ensemble. Enfin, en bon parfum oriental, Shalimar Light s’achève par plus d’onctuosité et de rondeur. Son sillage se compose notamment d’ambre et de vanille. Le tout s’avère être particulièrement addictif et laisse flotter derrière lui un sillage très tentateur. Incontestablement, le nouveau Shalimar Light est un séducteur dans l’âme. Il s’avère plus vif et pétillant qu’autrefois et se dote désormais d’une modernité qui lui va à ravir.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.