L’histoire et les origines du parfum

14/07/2018

L’histoire et les origines du parfum

Le parfum et les odeurs offertes par la nature ont toujours profondément fasciné les hommes. Certains y ont vu un élixir sacré chargé d’innombrables vertus mystérieuses. D’autres en ont simplement fait l’un de leurs plus beaux atouts de séduction. Quoi qu’il en soit, le parfum a traversé les âges et se dote d’une histoire incroyable. Alors, que diriez-vous d’en apprendre davantage sur son évolution et ses origines ?

Les origines du parfum

Les hommes ont pratiquement découvert le parfum en même temps que le feu. En effet, les plus anciennes traces de fabrication de fragrances remontent à 7 000 ans avant Jésus-Christ, en Mésopotamie. Il s’agissait de la senteur de certaines plantes, de bois ou d’autres matériaux brûlés qui dégageaient un souffle particulier. À cette même époque, en Égypte, les morts étaient également embaumés avec une lotion odorante. D’ailleurs, leur esprit s’élevait par la fumée, « per fumum », et c’est ainsi qu’apparut le mot « parfum ».

L’Antiquité

Au temps de l’Égypte Antique, le parfum se destinait aussi aux classes égyptiennes supérieures et aux aristocrates. Loin de sa fonction religieuse, il servait déjà à se parfumer pour séduire et se faire plaisir. Cléopâtre était une adepte de la parfumerie. De même, à Rome, l’utilisation du parfum était un signe de richesse et reflétait la culture de l’hygiène qui régnait en cette ville.

Le Moyen Âge

Au Moyen Âge, le parfum connut un véritable essor grâce au développement du commerce. Les matières premières venues d’Orient, et plus spécifiquement les épices, ont fait découvrir aux Européens de nouvelles saveurs. Qui plus est, c’est également à cette époque que les scientifiques découvrirent l’alcool éthylique, une matière première indispensable à la confection de parfums. L’usage des fragrances a alors développé peu à peu le culte de la beauté. En parallèle, l’usage d’essences odorantes a littéralement explosé lors de la grande épidémie de peste en France car les médecins y voyaient un moyen de se protéger des infections et des virus.

Les Temps Modernes

La parfumerie s’est encore développée grâce aux grands explorateurs comme Vasco de Gama ou Christophe Colomb qui ont ramené de nombreux produits odorants de leurs expéditions. Peu à peu, les villes de Grasse et de Venise se sont imposées comme des places tournantes de la parfumerie. À Versailles, les parfums étaient aussi très largement utilisés. On raconte même que Mme de Pompadour dépensait des fortunes en parfum afin de séduire Louis XV. Si le parfum fut désapprouvé après la Révolution française à cause de sa symbolique trop bourgeoise, il fut remis au goût du jour vers la fin du XIXe siècle.

La parfumerie actuelle

Aujourd’hui, la parfumerie a considérablement changé. Les avancées scientifiques permettent de reproduire toutes sortes d’odeurs en laboratoire. Les marques de parfumeurs sont de plus en plus nombreuses et les effluves sont de plus en plus innovants. Chaque sortie olfactive s’accompagne d’une publicité et le parfum est devenu accessible à toute la population. Il s’agit désormais de l’un des produits de luxe les plus populaires de la planète.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.