L'odeur du parfum

10/04/2016

L’odeur du parfum

A l’étranger, les Français ont la réputation d’être un peuple qui aime les odeurs. En effet, nous sommes connus pour nos parfums luxueux, mais pas seulement… Notre fromage est, lui aussi, particulièrement odorant ! Quoi qu’il en soit, l’homme a depuis toujours su faire la différence entre les bonnes odeurs et les senteurs nauséabondes. Mais alors, comment l’odeur a-t-elle évolué pour se transformer en un art à part entière, celui de la parfumerie ?

Les origines du parfum

Les origines du parfum à proprement parler remontent à l’Antiquité. En effet, à cette époque, il était chargé de transporter les prières des hommes jusque dans les cieux. En l’occurrence, son aspect volatil est présent jusque dans son nom. En effet, l’étymologie du mot « parfum » vient du latin per-fumum, qui signifie « à travers la fumée ». Néanmoins, cet ingrédient sacré ne tarda pas à prendre une place privilégiée dans le quotidien jusqu’à devenir un instrument de séduction. Plus qu’un simple produit de beauté, le parfum a alors su évoluer au gré des mœurs. En ce sens, l’étude de la parfumerie peut avoir de réels attraits historiques. Le parfum est, en outre, un excellent témoignage des tendances qui ont traversé les époques.

L’odorat, un sens très personnel

Aussi, le parfum est un art particulièrement complexe. En effet, il émane de l’odorat, un sens très sensible et intime. Élaborer un parfum est d’autant plus compliquée lorsque l’on considère que chacun le ressent différemment. D’ailleurs, d’où vient une telle différence de perception sensorielle ? Afin que nous sentions une odeur, des molécules odorantes contenues dans l’air vont se fixer sur des récepteurs situés dans la fosse nasale. Ces derniers vont alors envoyer un signal au cerveau. Celui-ci va alors reconnaître l’information et la traiter. Or, tous les cerveaux n’analysent pas ces données de la même façon. Il réagit en fonction de nos souvenirs olfactifs, d’où la différence de perception d’un individu ou un autre.

Le parfum, un sens guidé par les émotions

La parfumeuse Yvette Moretti explique alors avec passion que « Seul le parfum est capable de nous faire voyager dans le temps, de nous rappeler les émois de nos 15 ans ». Avant d’être une odeur, un parfum est avant toute une émotion et un souvenir. Nous avons d’ailleurs déjà tous connus un moment une simple odeur suffisait à nous émouvoir. Cette réaction est assez complexe à analyser. En effet, elle peut être consciente ou inconsciente. Aussi, s’il n’est pas toujours possible de mettre des mots sur ce que l’on ressent lorsque l’on sent un parfum, il n’y a pas meilleur moyen pour cerner la personnalité de quelqu’un. En effet, le parfum est très souvent révélateur du caractère et du vécu de celui qui le porte. En ce sens, le parfum est bien plus qu’un simple accessoire de beauté. Comme le dit si bien Elisabeth de  Feydeau, historienne des parfums et professeur à l’Ecole des Parfumeurs de Versailles : « Raconter l’histoire des parfums, c’est raconter toute l’histoire de l’humanité ».

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.