N°19 de CHANEL

22/03/2016

N°19 de CHANEL

Lorsque l’on parle de Chanel on pense souvent à l’emblématique N°5. Pourtant, celui-ci n’est pas la seule star de la maison. En effet, le N°19 propose une senteur tout aussi soignée. Celle-ci est à la fois légère et poudrée. En l’occurrence, elle nous propose un concentré de matières naturelles revisitées avec un extrême élan de modernité. Bien évidemment, comme chaque création de la maison Chanel, le N°19 est un parfum absolument raffiné et dont la composition émane d’ingrédients particulièrement luxueux et sélectionnés avec le plus grand soin.

Pourquoi le N°19 ?

Lorsque l’on découvre ce parfum, avant même de sentir son odeur, une idée nous vient immédiatement en tête. Pourquoi avoir choisi le N°19 ? D’une part, celui-ci fait bien entendu écho aux autres grands numéros de la marque Chanel à l’image du N°5, N°22, N°31… Oui, mais pas seulement. Gabrielle Chanel expliquait ce choix en ces termes : « C’est le jour de ma naissance, le 19 août 1883, à Saumur. Je suis né sous le signe du Lion. Car je suis un lion et, comme lui, je sors mes griffes pour empêcher qu’on me fasse mal. Mais, croyez-moi, je souffre plus de griffer que d’être griffée ». Le nom de ce parfum est donc une référence au jour de naissance de la célèbre Coco Chanel. Qui plus est, en numérologie, le 19 se transforme en 1+9=10 qui se réduit également en 1+0=1. Or, le 1 est associé au soleil. Gabrielle Chanel interpréta donc ce nombre comme étant un véritable porte-bonheur. Elle décida de faire de ce parfum un concentré de passion. Enfin, celui-ci n’en devient que plus beau lorsque l’on sait qu’il s’agit du tout dernier parfum de la créatrice avant sa mort. En l’occurrence, il sortit lorsque celle-ci était âgée de 87 ans, en 1970.

L’odeur du dernier parfum de Gabrielle Chanel

Afin de réaliser le parfum N°19, Gabrielle Chanel a fait appel au parfumeur Henri Robert. Celui-ci a alors imaginé une composition audacieuse. Cette dernière est construite autour de l’iris. Oui, mais pas n’importe quelle variété. En l’occurrence il s’agit de l’iris Pallida, une des plus belles qui soit. En outre, pour obtenir une huile essentielle de cette plante telle qu’elle est utilisée dans le parfum N°19, il ne faut pas moins de six ans et de nombreuses manipulations. Autrement dit, N°19 est un parfum hautement luxueux constitué autour d’un ingrédient exclusivement réservé à la parfumerie de luxe. En effet, compte tenu du travail laborieux que cette plante nécessite, l’iris Pallida est l’un des ingrédients les plus chers au monde. Elle dégage une senteur verte, poudrée et boisée. Celle-ci est alors agrémentée de néroli, de rose, de narcisse, de jasmin et d’ylang-ylang. N°19 est donc une essence particulièrement féminine. Le galbanum, quant à lui, apporte un aspect plus vers à l’ensemble tandis que son sillage se veut légèrement boisé. Celui-ci se compose en outre de cèdre, de vétiver et de mousse de chêne. Le rendu est absolument captivant. Il est à la hauteur de tout le prestige et de toute la renommée que l’on connaît de la maison Chanel.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.