Les parfums féminins Cartier

09/09/2017

Les parfums féminins Cartier

L’histoire de la maison Cartier commença en 1847 grâce à Louis-François Cartier, lorsqu’il décida de s’établir en tant qu’orfèvre et joaillier. Plus tard, il ouvrit une boutique à Paris, en 1899, rue de la Paix, adresse emblématique de la marque. Néanmoins, ce n’est que grâce à la troisième génération de Cartier que l’enseigne développa sa notoriété à l’international. Louis Cartier orchestrait à Paris, Jacques à Londres et Pierre à New York. Il fallut toutefois attendre bien longtemps avant que la maison Cartier ne décide de se diversifier en parfumerie. Ce fut chose faite en 1981 avec le parfum Must. Celui-ci peut se vanter d’avoir ouvert la voie à de très nombreuses créations prestigieuses. Retour sur les plus grands parfums féminins de Cartier.

Must, 1981

Must est une fragrance orientale et végétale qui associe l’opulence du jasmin, la puissance du galbanum et la sensualité de la vanille. Il est présenté dans un flacon chic en verre, tout en hauteur et légèrement arrondi de façon à représenter la générosité féminine. Ce jus a ensuite été remis au goût du jour en 2000. À cette occasion, son homologue masculin a également été créé.

So Pretty, 1995

So Pretty est une essence qui incarne l’élégance à la française au travers d’un accord floral et boisé. Cette fragrance se constitue de trois notes majeures : l’iris, la rose et le bois de santal. Elle est présentée dans un flacon de verre transparent assorti à un lourd bouchon métallique sublimé de trois bagues qui s’entrelacent au niveau de son col.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.