Le succès de La Petite Robe Noire

04/03/2016

Le succès de La Petite Robe Noire

Bien plus qu’un simple parfum, La Petite Robe Noire incarne un univers à part entière. Celui-ci se veut ultra glamour, girly et très parisien. Côté senteurs, La Petite Robe Noire est un parfum signé de Thierry Wasser qui prend la forme d’une gourmandise agrémentée de la célèbre Guerlinade. Enfin, il est contenu dans l’emblématique flacon de Mitsouko et l’Heure Bleue. Autrement dit, La Petite Robe Noire possède bien des atouts et est un séducteur auquel peu de femmes parviennent à résister.

Le succès de La Petite Robe Noire

Le parfum La Petite Robe Noire est une dédicace à une création de mode devenue culte. En effet, il s’agit d’un clin d’œil olfactif à un vêtement qui a su traverser les générations sans jamais prendre une ride. Celui-ci est un basic que toutes les filles possèdent dans leur armoire. Il est adapté dans toutes les formes et dans tous les styles. Un simple petit accessoire suffit pour en faire un symbole de raffinement et d’élégance. Aussi, le parfum La Petite Robe Noire est très vite devenu semblable au vêtement du même nom. Aujourd’hui, bon nombre de femmes ne jure plus que par lui et il est l’un des parfums les plus vendus du moment. Le premier jet de cette essence fut élaboré en 2008 par Delphine Jelk mais uniquement commercialisé de façon restreinte dès 2009 dans la boutique Guerlain. Il fut alors réadapté en 2012 à l’occasion de sa commercialisation dans le monde entier. Aussi, à peine un an après sa sortie, La Petite Robe Noire était déjà classée N°2 des ventes en France. Si ce succès est incontestablement lié à sa divine odeur sucrée, il résulte indéniablement aussi de l’incroyable campagne publicitaire qui a assorti son lancement. En effet, dès 2012, La Petite Robe Noire était partout et tout le monde connaît aujourd’hui la célèbre silhouette de Guerlain dessinée à l’encre de Chine par le duo d’illustrateurs Kuntzel & Deygas.

Les odeurs successives de ce parfum emblématique de Guerlain

La version de 2009 de La Petite Robe Noire s’articulait majoritairement autour d’un macaron à la rose. Celui-ci était agrémenté d’une pointe de cerises noires ainsi que de fruits rouges. Son cœur se voulait puissant et racé et dégageait une odeur de thé noir presque anisée. Puis, le tout évoluait vers un sillage plus amendé et relevé de patchouli. Plus tard, le réajustement de Thierry Wasser en 2012 y intégra la célèbre Guerlinade. Cet accord bien particulier est reconnaissable entre tous. Il se compose des ingrédients fétiches de la maison tels que la bergamote, la fève tonka, l’iris ou la vanille. De même, le macaron à la rose a aujourd’hui laissé place à une association de roses de Bulgarie et d’absolu de roses de Turquie. Le tout est alors contenu dans un écrin de verre aussi séduisant que son jus. Celui-ci est un hommage à l’héritage de Guerlain. Les courbes de ses épaules sont aussi sensuelles que celle d’une femme. Et que dire de son bouchon en forme de cœur inversé ? Avouons-le, La Petite Robe Noire est un concentré de féminité qui n’a aucun mal à mener les hommes par le bout du nez.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.