Olympéa Aqua le parfum de la rentrée 2016

22/12/2015

Olympéa Aqua le parfum de la rentrée 2016

2015 est une année où Paco Rabanne décida d’imaginer le récit d’une nouvelle héroïne. Il écrivit un chapitre terriblement féminin. Fidèle à ses valeurs novatrices, où la provocation dévoile l’air du temps, Paco Rabanne imagina une sensualité inédite et irrévérencieuse à laquelle rien ni personne ne résiste. Sa Cléopâtre des temps moderne était née et rien n’y personne ne lui résista. Aussi, les fans de la fragrance seront comblées : 2016 marque la venue de la petite sœur de la déesse. Paco Rabanne décide de la décliner dans une version plus fraiche, nommée tout simplement Olympéa Aqua.

Un vent de fraicheur souffle chez Paco Rabanne

Olympéa symbolise le triomphe de la femme. Elle est une icône absolue de la féminité, à la fois audacieuse et tentatrice. A son image, Olympéa vous enivre par sa sensualité inédite. Aussi, tout cet aspect glamour est audacieux est pleinement conservé chez le nouveau Olympéa Aqua. Paco Rabanne a simplement décidé d’y ajouter un vent plus frais. L’accord principal de son essence repose sur l’alliance de trois ingrédients. D’un part, on y trouve de la vanille salée. Tout un symbole puisque, selon la légende, l’odeur de la vanille exciterait l’ambition et accroîtrait l’activité physique et intellectuelle. Elle fortifierait la volonté et combattrait la lassitude. A cela s’ajoute l’ambre gris. Olympéa affirme tout son prestige en utilisant cet élément venu de Nouvelle Calédonie et utilisé exclusivement en parfumerie de luxe compte tenu de sa rareté et de son prix. Il délivre ici toute sa puissance et donne du corps à Olympéa Aqua. Enfin, le bois de cachemire finit de sublimer ce trio. Il apporte une note boisée douce et sensuelle, chaude et balsamique. Puis, Olympéa Aqua renforce sa présence via le gingembre. On y trouve également le fusant de la bergamote de Calabre accompagné d’un soupçon de feuilles de petit-grain. Le rendu est très bien architecturé et particulièrement vivifiant.

Olympéa Aqua, une plongée au cœur des thermes de l’Olympe

Avec cette nouvelle essence, Paco Rabanne nous ramène au sommet de l’Olympe. On y retrouve la belle Luma Grothe, égérie de la fragrance, à l’endroit même où nous l’avions laissé en 2015. Elle se trouve au cœur des thermes. Elle s’immerge alors dans une eau turquoise et nous plonge avec elle dans ce bain délicieusement parfumé. La condensation perle sur les murs de marbre rose et des nuages parfumés s’élèvent. La peau est humide et douce et l’atmosphère est des plus apaisantes. Aussi, c’est exactement la même sensation de plénitude qui se dégage d’Olympéa Aqua, tant au niveau de son flacon qu’au niveau de sa senteur. Son écrin reste sensiblement le même que celui qu’avait imaginé Marc Ange. Les lauriers qui entourent Olympéa, travaillés en godrons, dessinent les ailes de la victoire. Il associe les attributs intemporels du pouvoir à des codes art-déco très forts.  La seule grosse différence tient surtout à l’aspect de son verre. Autrefois parfaitement transparent, il se pare cette fois d’une fine pellicule givrée. Il trône fièrement, comme un talisman. Enfin, il est encore magnifié par son sertissage d’or rose et son bouchon-bijou. Il est à l’image de ce qu’il contient : sensuel et raffiné.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.