Ne pas se brosser les cheveux humides !

08/12/2018

Ne pas se brosser les cheveux humides !

Vous sortez de la douche, vous vous essuyez et terminez par un coup de brosse ou de peigne dans votre chevelure. Erreur fatale : vos cheveux humides sont très fragiles ! Aussi, on vous explique pourquoi il vaut mieux éviter de procéder de la sorte et on vous aide à y voir plus clair sur la meilleure façon de faire.

Quand vous êtes chez le coiffeur, celui-ci commence toujours par bien vous sécher les cheveux avant de dégainer peigne, brosse et ciseau.
La raison en est hyper simple à comprendre.

L’humidité rend les cheveux hyper-sensibles

 

Avec l’action de l’eau de la douche, du bain ou même de la pluie, les écailles de kératine qui sont censées protéger la tige capillaire comme une tuile s’écartent, se désolidarisent et ont tendance à se soulever. Ceci affaiblit considérablement le cheveu qui n’a alors plus de barrière protectrice contre les agressions… La fibre capillaire devient plus poreuse et laisse passer plus facile les agressions extérieures, environnementales.
Ainsi, les cheveux mouillés sont à la merci de n’importe quelle agression et notamment de celle de la brosse, qui, passage après passage, finit par casser la fibre capillaire. Pire, le cheveu aurait même tendance à s’allonger, à devenir presque élastique, ce qui favorise à un moment ou à un autre la cassure : il vaut donc mieux éviter de brosser ses cheveux ou pire, de les peigner juste après la douche ou le bain, sous peine d’en perdre quelques uns.

Ce qu’il faut faire…

 

Si on ne peut pas attendre et que l’on doit coiffer sur cheveux humides : on utilise un produit coiffant, conditionneur ou démêlant, qui va avoir pour action de protéger, gainer et lisser les écailles du cheveu. Résultat : brosses ou peignes glissent parfaitement sur le cheveu qui se trouve facilement démêlé.

Dans les faits, on a toujours la possibilité d’attendre un peu. On attend donc que la chevelure soit bien sèche pour utiliser sa brosse. Dans un premier temps, on essore les cheveux et surtout les longueurs en les enveloppant dans une serviette, sans serrer, pour ne pas casser la fibre capillaire : l’idéal est de tapoter. Ensuite, on laisse sécher naturellement à l’air libre ou on utilise un sèche-cheveux pour débarrasser les cheveux de toute trace d’humidité. Enfin, on peut passer à l’étape du brossage : pour cela, on privilégie les matières naturelles comme le bois ou les poils de sanglier qui sont suffisamment solides mais souples pour démêler en douceur.

Pour éviter la casse et les nœuds : on brosse par « section » en commençant par le bas, car cela évite de serrer les nœuds déjà présents. On y va graduellement, on prend son temps et on ne finira pas avec plus de cheveux sur la brosse que sur la tête ! On remonte ensuite vers la racine et on peut terminer par un large geste qui va lisser la fibre capillaire sur toute sa longueur, qui aidera également à répartir le sébum sur toute la fibre, ce qui équilibrera le cheveu et le rendra moins gras en racine, le sébum étant de toutes manières, indispensables à la bonne santé du cheveu.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.